Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

5.3 Achille Emperaire : l'homme et son oeuvre

Emperaire11.jpgCertainement aigri par les déceptions de la vie, Achille Emperaire est qualifié d'original par ses proches. Son caractère révolté et son tempérament bouillant font penser à Cézanne. Les deux hommes poursuivront d'ailleurs une même quête artistique sans en partager toutefois les mêmes théories. Cette similitude de caractères conduira à une amitié très suivie, secouée par de chaudes incartades. Dans une lettre du 27 mars 1872, Achille est le premier à révèler la mésentente mais aussi les premiers symptomes des premières brouilles entre Cézanne et Zola :

"Je sors de chez Cézanne. Il le faut. En celà, je ne pouvais échapper au sort d'autrui. Je l'ai trouvé délaissé de tous. Il n'a plus un seul ami intelligent ou affectueux. Les Zola, les Solari et autres, et autres il n'en est plus question. C'est le plus étonnant produit qu'on puisse rêver..."

C'est par ce texte que l'on doit à Achille Emperaire de révèler le malaise de Paul Cézanne qui, après la naissance de son fils en janvier 1872, va progressivement s'enfermer dans la bulle qui va peu à peu l'isoler de Zola. Emperaire, lui, à l'âme ardente, au corps difforme, va se replier sur sa Provence natale. Il avait, rapporte Nicollas, "traçé à la craie sur le plancher du grenier qui lui servait en ville d'atelier, des lignes blanches qui le divisaient en pièces imaginaires. ... Et ses voisins ont affirmé que, hanté par l'obsession de sa petite taille, il ne cessa jusqu'à sa mort de s'étirer en se suspendant à un trapèze".

Cézanne1.jpgUne grand partie de ses oeuvres à disparu. Il reste cependant un grand nombre de dessins au crayon, au fusain et à la sanguine. Quelques uns de ceux-ci sont rassemblés dans l'album ci-contre. On les doit à Victor Nicollas qui les a réunis dans sa plaquette. Son domaine d'inspiration sera surtout le nu féminin. Peut-être une obsession sexuelle trouvant sa source dans sa disgrace physique ? Il représentera la femme au plus fort de son opulence plantureuse. Victor Nicollas ajoute :

 "Les psychologues se demanderont sans doute par quel étrange paradoxe un petit être disgracieux, sans prestance, célibataire, un tantinet ridicule, et bossu par surcroît, a pu créer tant de formes délectables".

Pour le reste ont trouvera dans ses baigneuses des rapports avec Cézanne. La proximité entre les deux hommes explique celà, sans pouvoir dire qui a inspiré qui. On retrouvera aussi chez Emperaire une version de l'Enlèvement dont on notera l'inspiration chez Cézanne qui peindra son célèbre tableau en 1867 (Détails ci contre en haut : Emperaire. En bas : Cézanne).

Commentaires

  • Cher Monsieur,
    vous êtes certainement informé de l'exposition des oeuvres d'Achille Emperaire organisée par Michel FRAISSET, conservateur de l'Atelier Cézanne à Aix, dans les locaux de l'Atelier du 5 décembre au 31 janvier 2014.
    Je réitère mes remerciements pour votre blog sur Achille Emperaire et mon père. Henri NICOLLAS

Les commentaires sont fermés.