Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

georges

  • 2.1 Lettre de Georges Charpentier

    Charpentier2.jpgCette lettre semble datée du 22 mai 190 ? . Une incertitude demeure sur le dernier chiffre de l'année. Elle porte une adresse : celle du 48 avenue Victor Hugo qui est, alors, probablement la résidence des Charpentier. Enfin, elle est bordée de noir qui témoigne d'un deuil chez les Charpentier. Les Charpentier ont connu de nombreux deuils : ils ont perdu un fils vers 1879, un second en 1896, dates trop éloignées de la date de la lettre. Marguerite, son épouse décèdera en décembre 1903 et lui, Georges, en 1905. Dans ce cas, la lettre pourrait être datée du 22 mai 1904 ce qui ne semble pas correspondre au dernier chiffre de la date. Le dernier chiffre a plutôt l'arrondi et la courbure orientée d'un "3" et la date serait alors : 22 mai 1903 mais le deuil ne peut être celui de son épouse, décédée en décembre.

    L'hypothèse de cette date est, pour le moment, la plus plausible. Dans sa lettre, probablement destinée à Eugène Fasquelle, Georges Charpentier sollicite l'éditeur pour le premier roman d'un cousin, Pierre Villetard, qui s'intitule "La Maison des Sourires" dont on retrouve effectivement une première édition en 1905 chez Fasquelle. Nous reviendrons sur Pierre Villetard dans une prochaine note.

    Charpentier1.jpgDès à présent, je demande à quiconque qui pourrait dater cette lettre d'intervenir sur ce blog. Merci aussi de confirmer l'adresse comme étant bien celle des Charpentier à ce moment-là

  • 10.1 Adresse de Denise Rozerot à Berck-Plage

    Villa Drapier 2 rue des Bains - Berck-Plage - Pas de Calais

    Villdune.jpgVoici l'adresse, portée sur la carte, et rédigée par Marguerite Charpentier. J'ai bien recherché la Rue des Bains à Berck-Plage. Sans succès. Par l'intermédiaire de Jean-Sébastien Macke, un grand spécialiste de Zola, j'ai pu entrer en contact avec Guy Crépin, historien de Berck, à qui j'ai communiqué l'adresse.

    Guy Crépin a fait quelques recherches et fort aimablement, m'a fait la réponse suivante :

    "La Rue des Bains est maintenant la Rue de la Divison Leclerc. Le "2" n'existe plus. A la jonction de la rue des Bains et de l'Esplanade, il y avait un hôtel dont la propriétaire s'appelait Madame Drapier. En 1907, tout le secteur a été ravagé par un incendie. L'Hôtel de Londres a été complètement détruit. Je pense que le "2" de la Rue des Bains devait être une annexe ; l'article relatant l'incendie n'en parle pas. Sur l'emplacement a été reconstruit un bâtiment qui avait deux entrées, une sur l'Esplanade, une sur la Rue des Bains au N°2. Ce bâtiment à été détruit à son tour par un bombardement de 1944."

    Monsieur Crespin ajoute que l'on peut encore retrouver des cartes postales montrant l'Hôtel de Londres de face.

    LA VILLA DANS LES DUNES

    Villdune2.jpg

    Denise, devenue Leblond-Zola, n'oubliera pas Berck-Plage. Elle écrivit sous le pseudonyme de Denise Aubert (en hommage à sa grand-mère Emilie Aubert, mère d'Emile Zola) plusieurs livre de la Bibliothèque Rose Illustrée chez Hachette. On retiendra "La Villa dans les Dunes" dont l'action se situe à Berck-Plage et où elle met en scène sa vision d'enfance : Lucien, 12 ans, un petit parisien pauvre dont le père hérite d'un commerce à Berck-Plage et qui y rencontre Robert venu accompagner sa soeur Andrée qui soigne une coxalgie paralysante. L'ambiance de Berck-Plage en 1904 y est donc fort bien reconstituée.