Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

henri de groux

  • 9.1 Zola et Henri de Groux

    degroux1.JPGSur Delcampe, les vieux papiers sont une source infinie de surprises. Il y a quelques années, ma recherche sur Zola me conduisit à un portrait de l'artiste que proposait un vendeur. Celui-ci m'informait qu'il avait trouvé ce portrait dans un lot de vieux papiers déniché quelque part en Belgique. A sa réception, la surprise fut de taille en constatant qu'il s'agissait en fait d'une lithographie originale signée et identifiée par son auteur. L'identification de celui-ci ne fut pas très difficile et son histoire fut à l'origine de la découverte d'un personnage qui, bien que réservé et dissimulé dans sa vie d'artiste, mérite, comme Achille Emperaire, que l'on s'y attarde. La lithographie était l'oeuvre d' Henri de Groux et elle avait une histoire que je vais vous conter à présent.

    Mes contacts avec Pierre Pinchon qui, avec Rodolphe Rapetti, est l'auteur du texte qui accompagne "le Journal d'Henry de Groux" paru aux Editions Kimé (INHA) en 2007, m'ont permis de situer cette oeuvre. Que Pierre Pinchon en soit ici vivement remercié. Cette lithographie est référencée dans le catalogue dressé dans "La Plume" du 30 juin 1899 qui, dans cet exemplaire spécial consacré à Henri de Groux, présente trois lithographies de Zola. Celle-ci porte le N° 69 en page 279. Tirée sur papier de chine (papier ordinaire). Henri de Groux les réalisa en les gravant directement sur la pierre à partir de portaits de l'écrivain réalisés par Nadar. Les conditions et les circonstances de ce travail vous seront rapportées dans deux prochaines notes. Elle seront le témoignage sur un artiste oublié, certes original, paradoxal et visionnaire, mais qui retrouve aujourd'hui la place qu'il méritait d'occuper depuis toujours.